Consultez-vous votre smartphone dès votre réveil ? Êtes-vous angoissé à l’idée de l’oublier ? Avez-vous peur de manquer quelque chose lorsque vous n’êtes pas connecté ? Êtes-vous stressé si vous n’avez plus de batterie ?

Si vous avez hoché la tête en lisant ces questions c’est que vous êtes certainement… nomophobe (abréviation de « no-mobile-phone-phobia »).

Depuis l’apparition du premier iPhone en 2007, le marché des smartphones s’est fortement étendu modifiant considérablement nos habitudes de vie et de communication. Plus que cela, les smartphones nous sont devenus indispensables et un nouveau phénomène de dépendance a vu le jour.

Le smartphone, un compagnon indispensable à notre quotidien 

D’après le « Baromètre du numérique 2018 » de l’Arcep, 3 Français sur 4 possèdent un smartphone et l’utilisent tous les jours pour accéder à leurs applications et naviguer sur internet (8 Français sur 10 s’y connectent quotidiennement).

L’étude montre également que 46 % des Français préfèrent se connecter à internet via un smartphone contre 35 % via un ordinateur. D’ailleurs, il est à noter que seules les connexions via réseau mobile continuent de progresser à la maison.

Cette utilisation s’explique en partie par la nécessité des utilisateurs d’être constamment connectés sur notamment les réseaux sociaux mais… pas que.

En effet, les applications mobiles ont littéralement envahi notre quotidien et révolutionné nos habitudes de vie et de consommation. Des applications qui permettent de surveiller un téléphone à distance aux applis qui trouvent un vide-grenier près de chez soi en passant par celles pour vous aider à arrêter de fumer, à vous géoguider ou à mieux gérer votre alimentation… les entreprises utilisent tous les sujets d’actualité pour attirer davantage de clients à consommer via leurs smartphones. Et les avancées technologiques ne font qu’accélérer les communications et les échanges sur internet et intensifier la dépendance des utilisateurs à leurs smartphones.

Prenons l’exemple de l’émergence des banques en ligne et des paiements via mobile qui se développent vitesse grande V. C’est tout un écosystème bancaire qui s’est récemment déployé pour permettre aux utilisateurs une plus grande facilité de leurs moyens de paiement. Et l’apparition de la blockchain et de ses nombreuses utilisations possibles dans notre quotidien semblent en totale adéquation avec cette mouvance.

L’apparition du Bitcoin (BTC) en 2009 a donné naissance à une nouvelle technologie permettant des transactions monétaires facilitées et mieux sécurisées et ce, sans avoir à transiter par les organismes bancaires traditionnels. Pour pouvoir en profiter, une fois encore, les applications mobiles sont de la partie ! De nombreuses Bitcoin apps pour gérer, stocker, échanger ou faire fructifier ont émergé afin de pouvoir utiliser les crypto-devises de manière optimale.

Grâce à cela, les monnaies numériques peuvent s’inscrire durablement au côté de leurs investisseurs.  Alors… comment savoir si vous êtes nomophobe ?

En 2014, Caglar Yildirim de l’Université d’Iowa a écrit une thèse sur les dimensions de la nomophobie dans laquelle il utilise un questionnaire pour déterminer la dépendance des personnes interrogées à leurs smartphones. Le test disponible en ligne en version française va en 20 points seulement établir votre degré de dépendance. Attention un total supérieur à 100 points est généralement signe d’une forte nomophobie.

Accro à votre smartphone : Conseils pour vaincre votre dépendance

Si le test révèle une quelconque dépendance, rien d’alarmant ! Voici quelques conseils pour vous aider à vous détacher (un peu) de votre fidèle compagnon numérique :

  • Utilisez des applications utiles qui vous permettent d’analyser le temps que vous passez sur vos différentes applications et le contenu que vous consultez
  • Contrôlez davantage votre consommation en déterminant des limites d’utilisation pour chaque application
  • Désactivez les notifications et mettez plus souvent votre smartphone en mode silencieux
  • Réduisez le nombre d’applications accessibles sur votre écran principal
  • N’utilisez pas votre téléphone comme réveil et évitez de l’avoir avec vous la nuit
  • Offrez vous des moments sans téléphone, notamment lors d’interactions sociales

Si vous êtes dépendant de votre smartphone, et que vous souhaitez changer les choses, alors avec de la volonté vous arriverez à prendre de la distance et à profiter des moments où vous êtes déconnecté.

Commentaires Facebook