L’essentiel à savoir sur la climatisation réversible
L’essentiel à savoir sur la climatisation réversible

L’essentiel à savoir sur la climatisation réversible

En période de canicule ou dans les zones assez chaudes, adopter un système de climatisation reste la meilleure option pour gagner en confort thermique. Avant de vous lancer dans des travaux d’installation, encore, vous faut-il savoir dans quel type de climatiseur vous allez investir. Si vous éprouvez de difficultés à faire un choix, nous vous recommandons le climatiseur réversible. Il est écologique et énergétiquement performant. Qu’y a-t-il d’autre à savoir sur ce système de climatisation ? Les détails ici.

Qu’entend-on par climatiseur réversible ?

L’essentiel à savoir sur la climatisation réversible

Un climatiseur réversible désigne tout système de climatisation qui est composé d’au moins deux unités dont l’une est installée à l’extérieur et les autres à l’intérieur du logement. De plus, un appareil de cette catégorie est non seulement capable de refroidir l’air, mais aussi de le réchauffer. De ce fait, un climatiseur réversible possède donc deux modes de fonctionnement : le chauffage et la climatisation.

Comme indiqué sur ce site https://www.guide-climatisation.com dédié aux projets d’installation de climatisation réversible, l’équipement utilise dans le premier cas les calories présentes dans l’air extérieur pour réchauffer l’intérieur. Dans le second cas qui constitue d’ailleurs la fonction principale de l’appareil, ce sont les calories présentes dans l’air intérieur qui sont rejetées vers l’extérieur, permettant ainsi à la pièce de se refroidir.

Avec un tel principe de fonctionnement, le climatiseur réversible constitue un appareil utile pour toute l’année. Vous n’aurez en effet pas à changer de système de climatisation en fonction de la saison.

Les différents types de systèmes de climatisation réversible

L’essentiel à savoir sur la climatisation réversible

Sur le marché, le système de climatisation réversible peut être proposé sous divers types de configurations. Nous avons le climatiseur réversible monobloc qui possède une seule unité qui s’installe en intérieur. Il est possible de le retrouver en modèle mobile (l’unité dispose de roues). Ce qui facilite le déplacement de l’appareil de climatisation d’une pièce à une autre.

À côté de lui figure le système de climatisation réversible monosplit qui est composé d’un bloc intérieur et d’un autre qui est destiné pour l’extérieur. Ce modèle est adapté lorsque vous souhaitez rafraîchir ou réchauffer qu’une seule pièce.

Vous avez également la possibilité de trouver dans le commerce le climatiseur réversible multisplit. Sa particularité est qu’il dispose d’un bloc extérieur et de plusieurs blocs intérieurs. Chacun de ces derniers est installé dans une pièce. Avec donc ce modèle, vous pouvez refroidir plusieurs pièces à la fois sans avoir à déplacer une unité intérieure.

Comment installe-t-on un climatiseur réversible ?

Pour garantir une installation de manière judicieuse, nous vous déconseillons de personnellement vous occuper de la mise en place de votre climatiseur réversible. Faites plutôt recours à un artisan RGE certifié QualiPAC. En ce qui concerne par ailleurs l’installation proprement dite de l’appareil, sachez que le bloc extérieur est posé hors de la maison et celui qualifié d’intérieur est installé au sein de cette dernière.

Précisons que la mise en place du dernier type d’unité dépendra de l’espace disponible dans votre pièce. Si celle-ci est grande, alors le bloc peut être directement posé au sol. On parle alors d’installation console.

Lorsque la pièce est petite, l’unité intérieure est installée en haut sur un mur vous évitant ainsi d’être encombré. Dans ce cas, on utilise le qualificatif d’installation murale. Il existe un autre mode de pose qui est qualifié de système gainable et est le plus souvent choisi pour les espaces professionnels.À cause de son prix d’achat qui est 15 à 20 % plus élevé qu’un climatiseur traditionnel, le système de climatisation réversible peut vous sembler un investissement onéreux. Sachez que sur le long terme, ce coût sera amorti, car cet appareil joue à lui seul le rôle de chauffage et de climatisation. Retenez qu’une fois que vous l’aurez adopté, vous avez l’obligation de l’entretenir surtout lorsque sa puissance est au-delà de 12 KW.