fbpx
Investir son argent : 6 erreurs à éviter en 2022
Investir son argent : 6 erreurs à éviter en 2022

Investir son argent : 6 erreurs à éviter en 2022

Investir son argent : 6 erreurs à éviter en 2022
Note des lecteurs0 Note
0
Points forts
Gains importants à long terme
Sécurité des placements
Revenus passifs
Points faibles
Gains faibles à court terme
Patience
Savoir contrôler ses émotions
87

Quelles sont les 6 erreurs à éviter pour réussir son investissement ? Entre biais cognitifs, investissement aléatoire, rendement et même endettement, les écueils sont nombreux pour les investisseurs novices. Vous vous sentez perdu ? Ne paniquez pas ! Apprenez à éviter les comportements les plus préjudiciables à la réussite du projet et suivez notre guide “Investir votre argent : 6 erreurs à éviter

Erreur n°1 : s’endetter pour investir

Pour investir son argent, voici la première des 6 erreurs à éviter.

Idéalement, investir son argent devrait se faire sans s’endetter, du moins dans un premier temps. En effet, investir par le biais d’un prêt limite d’une part votre capacité à investir, et d’autre part vous entravez votre capacité à emprunter. Idéalement, ce dernier devrait être réservé à votre investissement immobilier.

Investir moins, mais investir régulièrement, c’est mieux que de ne pas avoir beaucoup d’argent et de ne rien investir du tout. Le secret de l’investissement est aussi la régularité de vos investissements : cela vous permet d’ajuster vos choix et stratégies d’investissement en temps réel ou presque en fonction de l’évolution du marché ou de vos besoins. Vous bénéficierez de l’effet boule de neige de la capitalisation !

Vous pouvez aussi éviter de vous retrouver dans une situation plutôt inconfortable en cas de sinistre important : comment ferez-vous vos mensualités de remboursement d’emprunt si vos placements rapportent plus ou pas assez ?

Erreur n°2 : se concentrer sur la performance

Les rendements élevés sont clairement très attractifs pour les investisseurs qui cherchent à augmenter leur capital. Cependant, il ne garantit pas en soi le succès de votre investissement, ni ne représente une fin en soi. Les rendements affichés sont-ils garantis ? Un an, deux ans, pour toujours ? Est-ce cohérent avec les performances de l’an dernier ? Les modifications de la législation fiscale l’affecteront-elles ? Toutes ces questions fondamentales doivent être posées dans le cadre de votre gestion de patrimoine.

En fait, le taux de rendement affiché par un courtier ou une société de gestion seul n’a pas de sens. Un certain nombre de facteurs le font changer, notamment les frais de gestion et les taxes applicables.

Par conséquent, se concentrer sur les performances vous empêche d’évaluer correctement l’impact de ces variables. Si 1 %, 2 % ou 3 % peuvent sembler peu sur le papier, à long terme, avec de gros investissements, les factures peuvent vite grimper et affecter… vos rendements ! Ainsi, un investissement de 1 M€ affichant un rendement de 8 % sur 30 ans rapporte des revenus très différents selon le niveau des frais de gestion :

  • 1% : 7,4 millions d’euros
  • 2 % : 5,5 millions d’euros
  • 3% : 4 millions d’euros

C’est presque 100 % de différence finale entre 1 % et 3 % de frais de gestion annuels ! Pour cela, vous devez ajouter des taxes spécifiques à votre produit et à votre situation.

Enfin, des rendements élevés supérieurs à 5 % ou 6 % s’accompagnent généralement de niveaux de risque élevés. Par exemple, la plateforme juicyfields annonce un rendement > 30% ! L’aventure est risquée mais peut valoir le coup. Selon votre profil, vous n’êtes peut-être pas prêt à vous lancer dans cette aventure. N’oubliez pas qu’il n’y a pas de récompense sans risque.

Les taux de rendement publiés sont presque toujours exprimés en termes bruts. Un bon moyen d’évaluer la performance de votre investissement consiste à calculer son rendement net, qui est le rendement réel après déduction des frais, de la gestion ou des impôts. Et n’oubliez pas un célèbre adage en finance :

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Erreur n°3 : investir sans objectif

Un bon investissement commence par un plan. Pourquoi investir ? Vous préparez votre retraite ? Financer les études de votre enfant ? Créer un revenu passif ? Créer un héritage à transmettre ? En fonction des réponses à ces questions, vous ne faites pas les mêmes choix.

En investissant “à l’aveugle”, vous risquez d’être déçu car vos investissements ne répondent pas forcément à vos besoins. Vous devez développer une stratégie de planification structurée seul ou en compagnie d’un courtier ou d’un conseiller en gestion de patrimoine.

Définir vos objectifs vous permet également de définir votre profil de risque, ce qui est crucial avant de toucher à la bourse : si vous êtes prudent ou prudent, ne vous lancez pas dans le trading !

Erreur n°4 : garantie et sécurité confuses

La confusion entre investissement garanti et investissement sûr est un classique des 6 erreurs que vous commettez lorsque vous souhaitez investir. En fait, le premier correspond à un placement où vous avez la garantie de récupérer l’intégralité de votre épargne. La France est actuellement le seul pays au monde qui propose des investissements en capital garantis. Il s’agit traditionnellement des Livret A, LDD et autres livrets d’épargne. Ils gagnent très peu, mais tant que leur institution est solvable, votre argent est protégé. Chacun de ces outils est un véritable placement financier sans risque.

La sécurité, quant à elle, repose sur une analyse du passif des investissements. En bourse, ces actifs sont généralement des actifs stables, solides, tangibles et durables. Par exemple, l’or ou l’immobilier sont des placements sûrs : ils résistent bien aux crises et génèrent des revenus assez stables et récurrents. Vous n’êtes pas assuré de récupérer votre pari initial ou sa croissance, mais ils sont toujours relativement sûrs et sans rapport avec la volatilité du marché.

Erreur n°5 : choisir des placements trop complexes ou volatils

Parmi les 6 erreurs à éviter lors d’un investissement, la numéro 5 arrive souvent. Si vous passez des heures à essayer de comprendre comment fonctionnent vos investissements, ce n’est peut-être pas ce qu’il y a de mieux pour vous. Pour être efficaces et rentables, vos investissements doivent être faciles à comprendre et à appliquer au quotidien.

De même, si vous ne comprenez pas comment fonctionnent les frais associés à vos investissements ou à la capitalisation, n’hésitez pas à poser des questions et à obtenir de l’aide. Il faut absolument investir de manière avisée pour ne pas laisser de plumes !

Enfin, vous devez choisir avec soin un placement stable. Pour cela, il est nécessaire de comprendre comment les actions, les ETF ou tout autre investissement se sont comportés au cours des 2 à 5 dernières années, ou mieux encore, comment ils se sont comportés face aux crises majeures.

Erreur n°6 : mettre tous vos œufs dans le même panier

C’est sans doute l’une des erreurs les plus courantes.

Qu’il s’agisse d’un livret, d’un atout ou d’un produit difficile à débloquer, vous ne pouvez pas vous en tenir à un seul produit, aussi attrayant soit-il. Il est donc nécessaire que votre stratégie de gestion de patrimoine offre une bonne diversification. En effet, augmenter ses sources d’investissement permet non seulement de tirer le meilleur parti de chaque produit, mais aussi de minimiser les risques encourus. La réponse à la question “Où investir ?” doit toujours (à de très rares exceptions près) “sur plusieurs supports” !

Où placer son argent en dehors de la banque ?

Imaginez que vous n’investissiez que dans des actions pétrolières et que soudainement le prix chute de façon permanente : soit vous perdez tout votre argent, soit vous attendez et espérez que le prix remontera au moins là où vous avez acheté l’action. En revanche, si vous n’investissez que dans des brochures, vos économies sont garanties et leurs faibles taux de rendement ne vous permettront pas ou couvriront à peine l’inflation. Vous devez donc trouver un juste milieu.

En limitant vos propres investissements, vous n’optimisez pas votre argent. Alors mieux vaut mettre une partie de votre épargne dans un livret, investir dans des actions ou des ETF, pourquoi ne pas investir dans l’immobilier ou le bitcoin. Il est important de trouver un équilibre entre le risque et la récompense dans votre portefeuille.

Investir son argent 6 erreurs à éviter : la conclusion

Investir ne s’improvise pas : un investissement réussi est un investissement réfléchi. Votre investissement doit correspondre à un projet précis et bien construit. En le suivant à la lettre et/ou en étant accompagné par un conseiller en gestion de patrimoine, vous avez la possibilité d’éviter de tomber dans l’une des 6 erreurs en matière d’investissement. Vos choix doivent être pragmatiques et adaptés à votre profil de risque.

Les 6 Erreurs d'Investisseurs